Retour sur l’Apéro’Doc #1 En Thèse, faire sa rentrée!

Le 29 septembre 2017 s’est tenu l’Apéro’Doc #1 de l’AJC-France, sur le thème: En Thèse, faire sa rentrée. Il s’agit d’un concept visant à favoriser des rencontres conviviales entre jeunes chercheur.e.s pour le partage et la valorisation de la recherche.

Après le premier atelier « Préparer un Doctorat » qui s’est déroulé le 19 juin 2017 dernier à la Bibliothèque Droit-Lettres de l’Université Grenoble-Alpes, les membres de l’AJC France ont réussi un autre pari en organisant L’Apéro’Doc #1. L’évènement qui s’est déroulé au bar Le Plateau situé au 20 quai de France à Grenoble, a vu la participation de jeunes chercheurs de l’Afrique francophone. Y ont aussi pris part deux enseignants camerounais en séjour scientifique en France : Dr Raymond EBALE (enseignant-chercheur en Histoire économique au Département d’Histoire de l’Université de Yaoundé I) et le Dr HDR Pierre Martial ABOSSOLO (enseignant-chercheur en littérature française, africaine et comparée à l’Université de Buéa. Il est également chef de département de littérature au sein de la même Université).

Après une brève présentation de l’AJC-France et ses objectifs par l’un des fondateurs, et après la présentation de chaque jeune chercheur, les deux universitaires camerounais ont tenu à partager leurs expériences avec les membres de l’AJC France.

Prenant la parole en premier, Dr Ebalé a apprécié le projet AJC France. Car c’est un espace pour se souder, s’encourager dans son parcours de recherche. Ensuite, il a axé ses conseils dans l’après-thèse notamment l’insertion socio-professionnelle. Reconnaissant, lui aussi, que le plus difficile c’est l’après-thèse, Le Dr Pierre Martial Abossolo, qui venait de soutenir son Habilitation à Diriger les Recherches à l’Université Grenoble-Alpes a insisté sur les publications scientifiques. « Pensez à publier » a-t-il martelé. Car un jeune chercheur qui n’a pas publié a moins de chance d’être recruté par rapport à celui qui s’est investi dans la recherche et qui aligne un certain nombre de publications. À défaut de publier tout seul, il a suggéré aux jeunes chercheurs des « ficelles » allant dans le sens de la co-publication.

Au-delà de la thématique du jour, les membres de l’AJC-France ont aussi discuté des initiatives à venir. Il s’est agit de la conférence-débat avec le Professeur Thomas Atenga (enseignant-chercheur en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Douala et par ailleurs chef de département de Communication au sein de ladite Université), le 11 octobre 2017 de 17h à 20h. Le projet YASE 2018 (Young African Scientists in Europe / Jeunes chercheurs africains en Europe) a aussi fait partie des sujets de discussion. L’AJC-France entend se mobiliser lors de la tenue de cet évènement de grande envergure.

 

Dr HDR Pierre Martial ABOSSOLO, enseignant-chercheur en littérature française, africaine et comparée à l’Université de Buéa, et chef de département de littérature au sein de la même Université

 

Dr Raymond EBALE, enseignant-chercheur en Histoire économique au Département d’Histoire de l’Université de Yaoundé I

 

 

Une vue des participants et jeunes chercheurs

 

Photo de famille de l’ensemble des participants